« Dans le Sud, il faut prendre du recul ! »

J+10_Jean-Le-Cam

Depuis cette nuit, Jean Le Cam affiche des vitesses moyennes supérieures à 17 nœuds. Un ciel gris, une mer formée et du vent fort, il n’y a plus de doute possible, le skipper de SynerCiel est bel et bien entré dans les mers du Sud et a rencontré la première dépression qui va le propulser en moins de 4 jours au passage de la première porte des glaces.

J+10_Jean-Le-Cam

Ça y est ! Y a de l’eau partout, c’est la guerre ici ! La mer est formée, le ciel est tout gris. Autant hier, c’était un alizé soutenu autant aujourd’hui, y a pas de doute possible, c’est le Sud. Là, on passe un front* et c’est le pire. Des moyennes à 18 ou 20 nœuds et des pointes à 24 nœuds !! J’essaye de régler au mieux la toile que j’ai envoyée mais ça mouille. A ce sujet, je suis bien content d’avoir rallongé la casquette qui protège le cockpit. C’est nickel, je suis au sec !

Mettre le curseur au bon endroit

SynerCiel va bien. RAS pour le moment. Dans ces conditions-là, c’est presque miraculeux parce que c’est apocalyptique. Là, il faut se mettre dans le rythme parce qu’on va en prendre plein la gueule pendant un mois. Il faut veiller, regarder ce qui se passe, se reposer quand c’est possible et bien réfléchir et anticiper. Il faut aussi prendre du recul pour savoir bien positionner le curseur en fonction de son bateau.

*Front : zone située entre deux masses d’air différentes soit entre une dépression et un anticyclone.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.